Le Mystère des Faluns, une découverte poétique des souterrains

L’histoire du Mystère des Faluns est belle...

Il y a là tous les ingrédients d’un conte

«Il était une fois, sur le territoire de l’actuelle Doué-la-Fontaine, il y a 10 millions d’années, des éléphants, des antilopes,des tigres et la mer qui s’étendait là, peu profonde, peuplée de requins blancs et de baleines, de raies, de dugongs et de poissons-scies. Sous l’effet des marées, une dune sous-marine, s’est stratifiée progressivement. S’y sont agglomérés avec un peu de sable, les restes de tous les animaux qui peuplaient l’endroit. Cette dune, dont on lit à l’oeil nu les couches, constitue le gisement de cette roche qu’on appelle «falun». On en a d’abord extrait des sarcophages puis, au XIXe siècle essentiellement, des pierres de construction.»

Nous parcourons ces caves résultant de cette extraction et proposons au public de découvrir un site et son histoire depuis les bouleversements géologiques qui l’ont vu naître, les animaux qui l’ont peuplé, les hommes qui l’ont creusé.

Il s’agit de science, mais si notre lecture se veut résolument poétique – une simple promenade dans ces caves suffit déjà à faire vagabonder l’imaginaire – elle n’en est pas moins porteuse d’enseignement.

Tous les éléments narratifs de l’exposition s’appuient sur des observations et des conseils scientifiques, afin, qu’à quelque niveau de connaissance qu’il se situe, le visiteur trouve son compte.
Lucie Lom, directeurs artistiques du Mystère des Faluns.

Le patrimoine troglodytique

Creusé dans la roche, le patrimoine troglodytique est un des témoins identitaires majeurs de la vallée de la Loire et de ses affluents. Il a façonné les paysages, induit quelques-uns des principaux pôles économiques locaux (vins, culture du champignon) ainsi qu’un mode de vie et un habitat singuliers.

A Doué-la-Fontaine, ce sont les carriers qui ont extrait la pierre de falun et nous ont laissé ces galeries extraordinaires.

Classé site environnemental remarquable, le site des Perrières est constitué de galeries souterraines hautes de 15 à 20 m. Le falun, roche coquillière locale, a été déposé par la mer il y a 10 millions d’années puis creusé par l’homme aux 18e et 19e siècles. Après avoir servi de champignonnières, d’habitat, puis réhabilité en site touristique dans les années 1980 avec notamment un site d’hébergement d’exception, le site des Perrières resplendit désormais d’un nouvel éclat grâce à la scénographie féérique créée par l’agence Lucie Lom : Le Mystère des Faluns.

Aujourd’hui, le Mystère des Faluns est un des sites le plus visités du département.

Découvrez notre parcours de visite en cliquant ici.

Suivez-nous sur Facebook et sur Instagram pour suivre notre actualité !